EN BREF I VANDALISME SUR DES LIEUX DE CULTE À RIGAUD | 10 JUIN 2020

L’église Sainte-Madeleine et le sanctuaire Notre-Dame-de-Lourdes de Rigaud ont été la cible des vandales. Ces derniers ont endommagé des vitres, fait des graffitis sur les murs et laissé un feu allumé sur les lieux.

“Depuis deux semaines, on est victime de vandalisme. On s’est fait briser actuellement cinq fenêtres qu’il faut remplacer. Il ne faut pas oublier que l’église est un patrimoine de Rigaud”, a rappelé Yvon Faubert, président du conseil d’administration de l’assemblée de la Fabrique de la paroisse Sainte-Madeleine.

Par le passé, des individus non identifiés avaient déjà fait des graffitis sur les murs de l’église, mais en 100 ans d’existence c’est la première fois qu’on y relève des actes de vandalisme. Une situation qui laisse sans voix M.Faubert: “ Ça a commencé l’autre fin de semaine. Dans la même semaine, on s’en est fait briser trois (fenêtres), samedi passé la quatrième, dimanche la cinquième. En 100 ans, c’est la première fois que ça arrive. On n’a jamais eu de vandalisme.”

Quant au sanctuaire-Notre-Dame-de-Lourdes, il a échappé à l’incendie grâce à l’intervention des sapeurs-pompiers. “Ça s’est passé la semaine dernière, jeudi vers 6h, après que l’employé a quitté le terrain. Des touristes, des pèlerins ou des gens qui circulaient sur le terrain ont vu le feu en dessous de l’aire de pique-nique. Immédiatement, ils ont appelé les pompiers, qui étaient vite arrivés et ont très bien éteint le feu ”, raconte Robert Longtin, clerc de Saint-Viateur et trésorier du sanctuaire.

Il ajoute que le feu aurait pu causer d’importants dégâts s’il n’avait pas été vite maîtrisé, et qu’il y avait eu aussi d’autres dommages. “ Ça aurait pu être très grave si le bâtiment avait passé au feu, a souligné M. Longtin. Et même la forêt et la montagne qui étaient à côté auraient pu passer au feu aussi. C’est très grave ce qu’ils (vandales) ont fait.” Les vandales ont également cassé les vitres de la chapelle en bois et brisé les bras de la statue du Sacré-Coeur.

Afin de sécuriser le sanctuaire, les responsables du site ont dû engager plus tôt un gardien de nuit. Pour sa part, l’église Sainte-Madeleine entend se doter d’un système de caméras infrarouges qui lui permettra d’être surveillée de jour comme de nuit, et d’avoir ainsi dans son collimateur, les vandales de lieux de culte.

***

Frédéric Hountondji – Journaliste-reporter
Maxime Lussier – Caméraman-monteur
Chantal Bédard – Productrice